Stratégie Nationale de la Biodiversité : le CESER contribue

Le CESER Centre-Val de Loire répond à l’appel de la Secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Mme Béatrice ABBA, pour contribuer à l’élaboration de la Stratégie Nationale Biodiversité 2021-2030.

Le CESER a montré à plusieurs reprises sa préoccupation pour le monde vivant, et particulièrement pour sa préservation et sa protection. Ce fut le cas notamment lors de la contribution au SRADDET de la Région Centre-Val de Loire pour lequel il avait positionné la biodiversité en premier chantier d’urgence, sur les vingt-sept proposés, ou encore lors du vote de la note d’alerte « Eau secours : un patrimoine commun à préserver », fin 2020.

Alors que les études scientifiques décrivent les unes après les autres une destruction de la biodiversité à un rythme effrayant, signifiant la sixième extinction de masse dont les origines sont anthropiques, l’heure n’est plus aux constats. Il faut prendre très au sérieux ce bilan et prendre les mesures qui permettront de renverser la tendance. Ce sera possible, à condition que les instances publiques se donnent les moyens d’agir vite, concrètement, avec une ambition à la hauteur des enjeux et qu’elles impulsent chez nos concitoyennes et nos concitoyens des changements sociétaux nécessaires, en leur rappelant les services rendus par la nature. Les mutations nécessaires du domaine agricole, les vigilances particulières sur le développement des énergies renouvelables, l’éducation populaire à l’environnement et le renforcement des moyens liées à la préservation de la biodiversité constituent des axes stratégiques développés dans la contribution.

Le CESER souhaite une stratégie inclusive, englobante, dont aucun secteur d’activité économique ne doit être exclu et avec une concertation élargie tout au long du processus d’accomplissement. La préservation de la biodiversité ne doit pas être le seul fait de quelques spécialistes mais bien la préoccupation de chacune et de chacun. L’espèce humaine est une espèce parmi les autres, elle vit au sein d’un écosystème. S’assurer de l’équilibre pérenne de cet écosystème, c’est s’assurer de la survie de toutes les espèces, y compris la nôtre.