Gestion de l'eau : tous concernés

 

Le CESER est sollicité pour donner son avis sur les principaux enjeux des prochains SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux) et PGRI (Plan de Gestion des Risques d’Inondation) sur la période 2022-2027. Le SDAGE décrit la stratégie adoptée afin d’atteindre l’objectif du bon état des eaux alors que le PGRI décrit la stratégie adoptée afin de réduire les risques d’inondation et d’en diminuer les conséquences.

 

La région Centre-Val de Loire est concernée par 2 SDAGE et 2 PGRI : Loire-Bretagne et Seine-Normandie.

Concernant le SDAGE

L’eau constitue un atout majeur pour les territoires ; c’est un élément vital qui rend des services sur le plan de la santé, environnemental, économique, sociétal et patrimonial. Le CESER insiste notamment sur les points suivants :

- Sur la quantité : compte-tenu du dérèglement climatique, il est nécessaire d’économiser la ressource en luttant efficace contre les pertes dans les réseaux d’eau.

- Sur la qualité : la profession agricole doit être davantage accompagnée vers des pratiques plus vertueuses.

- Sur les milieux aquatiques : les milieux aquatiques et associés constituent des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques d’importance majeure, dont il faut assurer la conservation.

Enfin, la problématique de l’eau doit continuer à être vulgarisée, en s’appuyant sur la sensibilisation de tous et l’articulation et la cohérence entre les politiques sectorielles est à renforcer, pour une meilleure gouvernance.

Concernant le PGRI

De nombreuses problématiques ont déjà été mises en évidence. Il conviendrait d’amplifier certaines actions telles que :

- Rendre plus lisibles et articuler les outils existants

- S’adapter au changement climatique

- Préserver les zones d’expansion des crues

- Favoriser l’infiltration naturelle de l’eau

- Prendre en compte le risque dans les documents d’urbanisme

- Amplifier la sensibilisation et raviver la mémoire

- S’adapter aux effets prévisibles des crues