Orientations budgétaires pour 2019

Le débat d’orientations budgétaires pour 2019 intervient alors que des échanges difficiles ont lieu entre l’État et les collectivités territoriales. La stratégie financière et budgétaire de la Région devra désormais tenir compte du Pacte financier signé avec l’État en juin 2018 et qui limite la hausse de ses dépenses de fonctionnement à 1,2 % maximum. D’autres incertitudes pèsent sur la construction du budget primitif pour 2019 (croissance plus faible que prévue, faible évolution des recettes, reprise de l’inflation…). Compte tenu des évolutions importantes du cadre budgétaire de la collectivité, le CESER souhaite que le débat éclaircisse les choix politiques pour les années à venir.

La Région envisage de maintenir un effort d’investissement d’au moins 330 M€ par an (hors TET). Le CESER note les ambitions affirmées pour sauvegarder les lignes du réseau secondaire et du réseau capillaire dédié au fret mais s’interroge toujours sur le report de la ligne Orléans-Châteauneuf-sur Loire qui n’est pas du tout évoquée.

Au-delà des efforts sur le volet transport, le CESER attendait des précisions sur « les choix offensifs que porte la Région dans ses décisions d’investissement » et réitère son souhait que la Région affiche une vision pluriannuelle des grands investissements pour une meilleure visibilité et en raison des contraintes liées au Pacte financier.

La Région sera-t-elle amenée à se recentrer sur ses compétences propres ? Une évaluation des politiques publiques peut être aussi un moyen de conduire des choix. Le CESER est prêt à participer à toute démarche évaluative.