Création d’une Agence nationale de la langue française pour la cohésion sociale : quelle plus-value ?

Le ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports a saisi les CESER sur la création de cette agence prévue pour 2017. Elle doit englober plusieurs organismes dont l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme. Dans sa contribution du 23 janvier 2017, le CESER du Centre-Val de Loire comprend la nécessité d’élaborer une politique ambitieuse autour de la langue française et de son apprentissage. Il approuve également la volonté du ministre de mieux coordonner les acteurs. Il a exprimé toutefois certaines réserves notamment sur les moyens alloués à l’Agence. En outre, il s’est prononcé pour le maintien de la spécificité de la lutte contre l’illettrisme. Le rapport de préfiguration de l’Agence prévoit la mise en place de plans régionaux de la maîtrise de la langue française. Le CESER devrait être appelé à s’exprimer à nouveau sur cette question.