Comprendre le décrochage pour mieux agir

Le CESER Centre-Val de Loire a choisi, dès le début de la mandature 2018-2024, de créer une Section Evaluation et est ainsi le 1er CESER à contribuer activement à l’évaluation des politiques publiques régionales. Cette évaluation repose sur une démarche innovante : formation à l’évaluation des politiques publiques des conseillères et conseillers et évaluation menée par la Section avec un appui méthodologique extérieur.

Le choix de la thématique s’est porté sur le décrochage postbac, politique publique menée par plusieurs acteurs. La politique du décrochage postbac est effectivement portée à la fois par l’Etat, la Région, les universités et de multiples intervenants. Sujet d’actualité, plusieurs acteurs nationaux et régionaux s’en sont emparés, mais de manière non coordonnée. Si la dimension nationale de la question est indéniable, la Région Centre-Val de Loire, marquée par un niveau moyen de diplomation inférieur à la moyenne nationale, a investi depuis plusieurs années cet enjeu par différents schémas structurants. Cependant, la mobilisation et la coordination des acteurs restent encore insuffisantes pour lutter contre la disqualification d’une partie de la jeunesse.

Le premier des apports des travaux de la section est de proposer une réelle avancée dans la connaissance d’un phénomène particulièrement complexe, en clarifiant sa définition, le décrochage étant appréhendé comme l’abandon d’une formation diplômante en cours ou en fin d’année, sans projet ultérieur de formation ou d’insertion professionnelle. Le travail de recherche, d’analyse, d’enquête et d’entretiens conduit par la Section Evaluation permet de formuler un certain nombre de préconisations pour penser un parcours étudiant excluant toute forme d’abandon prématuré. Ces recommandations portent autant sur les acteurs nationaux que régionaux et locaux.