Document annuel de conjoncture

Comme chaque année, le CESER, à travers son document de conjoncture, retrace le bilan de l’année écoulée.

Sur le plan économique

Si la reprise économique s’est confirmée en 2017 dans certains secteurs (industrie, agriculture, bâtiment et travaux publics) ce redémarrage demeure fragile et fait suite à une baisse très importante de l’activité dans la plupart des secteurs. Le CESER reste cependant convaincu que le passé industriel de la région peut être un atout pour l’avenir en s’appuyant sur un savoir-faire et une volonté d’innovation importante. Une attention particulière devra également être portée sur le maintien des commerces de proximité, maillon essentiel dans la préservation de la qualité de vie dans nos territoires.

Sur le plan social

Malgré un taux de chômage en baisse, le nombre de demandeurs d’emploi reste en légère augmentation sur l’année (+ 0,1 %) avec toujours une forte préoccupation concernant les demandeurs d’emploi de longue durée (près d’1 sur 2) et sur la progression continue du nombre de travailleurs détachés dans la région. D’après le FMI, la reprise économique qui s’amorce, pour se consolider devra être accompagnée d’une progression des salaires et du pouvoir d’achat afin de réduire les inégalités touchant une partie de la population. Le CESER souhaite que la croissance soit humaine et durable.

Sur le plan environnemental

Une nouvelle fois, le CESER tient à mettre l’accent sur les indicateurs environnementaux et notamment la qualité de l’air, qui reste préoccupante dans certains territoires de la région. Des actions en matière de réduction de la consommation d’énergie, notamment dans le secteur du bâtiment, devront être poursuivies, au bénéfice non seulement de notre environnement mais également du développement économique de notre région.