Budget Primitif 2019

Budget en lettres450x250.jpgLe projet de budget primitif pour 2019, soumis à l’examen du CESER, s’élève à 1,471 milliard d’euros (hors réaménagement de la dette) contre 1,431 Md€ inscrits au budget primitif de 2018, soit une augmentation de 2,8 %. Mais hors fonds européens, l’augmentation n’est que de 0,5 %.

Malgré des efforts sur les dépenses de fonctionnement, le maintien d’un niveau élevé de dépenses d’investissement souhaité par le CESER (> 300 M€) n’est pas possible sans une augmentation importante du recours à l’emprunt. Le niveau d’investissement inscrit par la Région pour les politiques régionales (296 M€) n’est atteint que grâce à l’accélération des fonds européens.

Le CESER est conscient de la difficulté à élaborer le budget régional dans ce contexte contraint. Il craint que la signature du pacte financier imposé aux Régions n’entrave les capacités de choix et d’actions des élus régionaux alors que la situation sociale devient inquiétante et nécessite des solutions immédiates au plus près des territoires.

Les manifestations actuelles des Français témoignent de la nécessité de mieux prendre en compte les préoccupations économiques et sociales des habitants et de faire face au risque de « territoires à plusieurs vitesses ».

Néanmoins, dans l’immédiat, et pour répondre aux inquiétudes des habitants, il paraît indispensable d’agir au plus vite sur les champs d’intervention prioritaires de la Région, déterminants dans la réponse aux besoins de la population :

- Organiser rapidement une offre de transports et une tarification adaptées et complémentaires pour assurer l’accessibilité des populations aux emplois et services sur l’ensemble du territoire régional,

- Développer la qualification des personnes les plus vulnérables et favoriser leur insertion vers l’emploi,

- Agir sur le développement économique et l’emploi, en accompagnant les TPE/PME et en soutenant plus spécifiquement les bassins les plus fragiles (espaces ruraux et périurbains en difficulté…).