Budget 2017, une année transitoire

BUDGET PRIMITIF 2017

Le projet de budget primitif de la Région pour 2017 –en augmentation de 16 % par rapport au BP 2016- est marqué par les nouveaux transferts de compétences issus de la loi NOTRe : développement économique, transports interurbains et scolaires, planification des déchets.

Le CESER s’inquiète des impacts financiers et sociaux susceptibles de découler de tels transferts, lesquels sont encore difficiles à évaluer.

2017 sera une année transitoire, le financement de la compétence économique n’étant pas réglé. Le CESER réaffirme la nécessité de donner aux Régions un financement pérenne qui leur permette de disposer d’une réelle autonomie financière.

Les charges engendrées par les nouvelles compétences, même si elles devraient être compensées par des transferts de ressources, impactent lourdement les dépenses de fonctionnement.

Les dépenses d’investissement, bien qu’en augmentation de 17 M€, n’intègrent pas les nouvelles stratégies ni les priorités du mandat, de nombreuses politiques restant dans l’attente des phases opérationnelles des schémas et plans qui viennent d’être adoptés ou qui vont l’être. Le CESER sera attentif aux ajustements budgétaires qui interviendront lors de la décision modificative de juin prochain et qui devraient reconfigurer sensiblement le budget primitif.