Mesures d’urgence en faveur de la jeunesse

Le Président du Conseil régional saisit le CESER sur un ensemble de mesures d’urgence en faveur de la jeunesse, les jeunes étant particulièrement touchés par les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire de la COVID-19.

Dans sa contribution d’octobre 2020 sur la crise COVID-19, le CESER appelait à faire de la « priorité jeunesse » une réalité, soulignant la position de chef de file de la Région en matière de politique jeunesse. Ces mesures d’urgence répondent à cette attente et devront être articulées avec les dispositifs nationaux et locaux. Il est, en effet, primordial de définir une culture commune permettant d’aboutir à des dispositifs uniques dédiés à la jeunesse.

Si le CESER salue le soutien important apporté aux jeunes de la région et à leurs familles, il faut souligner que ces mesures s’inscrivent pour beaucoup dans une réponse de court terme. Il serait souhaitable qu’une vision post-crise de plus long terme soit envisagée, dès à présent, afin de véritablement accompagner la jeunesse dans la construction de son futur.

La crise que nous traversons montre les limites de la logique des compétences partagées dans un domaine tel que celui de la jeunesse. Cela va à l’encontre de la nécessaire coordination et lisibilité des actions. A l’instar de ce qui se passe en matière d’aménagement du territoire avec le SRADDET qui est prescriptif et que les collectivités infra se doivent de respecter, il faudrait envisager la mise en place d’une stratégie régionale pour la jeunesse qui permette une politique coordonnée sur le sujet.