Eau secours : un patrimoine commun à préserver

Le phénomène des changements climatiques renforce les inégalités de répartition de la ressource en eau disponible. En parallèle, les acteurs et les usages liés à l’eau sont multiples et les pratiques actuelles amènent aujourd’hui à un véritable signal d’alerte, non seulement sur la qualité des eaux mais aussi sur la quantité disponible.

Cette communication n’a pas la prétention d’être exhaustive, c’est avant tout une note d’alerte qui préfigure un travail plus abouti que le CESER conduira en 2021 ; sa démarche se veut résolument constructive. L’eau, qui était considérée hier encore comme inépuisable doit désormais être appréciée comme un patrimoine collectif, à préserver dans toute sa dimension. Car force est de constater que les eaux, se détériorent et se contaminent, perdant petit à petit leurs capacités auto-épuratrices et, pour certaines, leurs réserves à l’état pur.

L’objectif de « Eau secours » est d’informer, de conscientiser et d’inviter à la transition écologique du 21e siècle. Résolument, cette communication est une simple mais ferme invitation à changer notre rapport à l’eau et à mieux vivre ensemble.