Décision modificative n°1 : répondre à l'urgence économique

Cette décision modificative intervient dans un contexte très particulier marqué par une crise d’une ampleur sans précédent dans le monde entier. Même si les estimations précises restent incertaines à ce stade, cette crise sanitaire a des conséquences sur l’activité économique et sociale nationale et régionale. Elle a aussi des conséquences fiscales et budgétaires sur les comptes publics. En région Centre-Val de Loire, comme dans les autres régions, le confinement de plusieurs semaines a mis un coup d’arrêt à l’activité économique, avec des répercussions sur l’emploi et sur la précarité. Cette crise a entraîné une réponse rapide de la part de la Région qui a participé au fonds national de solidarité de l’Etat à hauteur de 15 M€. Elle s’est également mobilisée pour adapter ses outils et adopter des mesures d’urgence aux commissions permanentes d’avril et de mai.

L’Exécutif régional propose une modification à la hausse du Budget pour 2020, équilibré en recettes et en dépenses à hauteur de 36,5 M€.

Le CESER tient à souligner la réactivité de la Région, qui a été à la hauteur de la situation, tout en s’interrogeant sur la capacité de certaines structures à rembourser les prêts si les difficultés persistent. Il note la création opportune d’une dotation de 4 M€ pour risques de non recouvrement des créances.

Enfin, il estime que cette première décision modificative est nécessaire pour répondre à l’urgence économique. Mais il craint que les mesures prises, bien que pertinentes, ne soient pas suffisantes au regard de la situation. Il espère une politique plus audacieuse de la Région pour stimuler l’activité dans une décision modificative à la rentrée.

Le CESER proposera en septembre son analyse de la crise et apportera une contribution au débat sur les perspectives post-crise. En effet, la crise a également révélé la nécessité de repenser notre système économique dans un monde qui vit sous la menace d’autres crises, sanitaires, sociales ou climatiques. Au-delà des mesures conjoncturelles, indispensables, il est nécessaire de réfléchir collectivement aux opportunités à saisir pour amorcer une transformation de notre société comme nous le ferons, Conseil régional et CESER, à l’occasion du forum du 1er juillet.