Biodiversité : il y a urgence à se mobiliser

La qualité générale du rapport est saluée ainsi que la lucidité des propos sur le constat alarmant de la perte de biodiversité en région Centre-Val de Loire. Pourtant, à ce jour encore, la préservation de la nature et ses ressources reste un enjeu relégué dans les faits à un plan secondaire par une grande majorité d’acteurs.

Dans le cadre de l’action Régionale, le CESER note la construction prévisionnelle du "guide d'application du SRADDET" et exprime sa volonté d’y être associé. De même, il souhaiterait connaître les modalités envisagées par la Région sur le FEADER.

Le CESER affirme le fort levier d’action possible du volet biodiversité des CRST et encourage la Région à l’exemplarité dans le déploiement de ses propres projets, dans la gestion de son patrimoine, et dans les exigences exprimées dans ses appels d’offre.

Concernant l’Agence Régionale pour la Biodiversité, le CESER soutient et se félicite de la concrétisation des rencontres « Agriculture-Biodiversité » programmées en 2021. Il informe cependant la Région et l’Etat sur le regret d’une partie du monde agricole et du monde des entreprises à ne pas siéger au Conseil d’Administration de l’ARB.

De manière générale, les pratiques vertueuses des acteurs économiques devraient être mieux valorisées et connues. Un travail avec tous les acteurs pour favoriser une meilleure compréhension des enjeux et des contraintes permettant la mise en place de solutions concertées est important.

Le CESER salue l’action de la Région qui finance les inventaires de biodiversité de manière continue dans les communes volontaires et de manière générale les dix engagements pris. Il faut aller plus loin et être particulièrement vigilant sur le travail mené, notamment au sein des espaces protégés (Stratégie d’Aires Protées, Parcs Naturels Régionaux…) et sur les continuités écologiques.

Enfin, le CESER exprime une véritable inquiétude et plaide pour une mobilisation immédiate et concertée de l’ensemble des collectivités.Le maintien de l’intégrité de la biodiversité et de ses équilibres est partie intégrante de la solution pour une société économiquement résiliente et socialement plus bénéfique dans un environnement préservé.